Skip to content

Qui sommes-nous ?

Pourquoi créer le Laboratoire de l’égalité ?

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est loin d’être acquise : salaires, statuts, conditions de travail, partage des tâches et des responsabilités, stéréotypes… Le chantier reste immense, malgré des acquis incontestables.

Pour obtenir sans plus attendre la mise en œuvre effective de l’égalité de traitement dans tous les secteurs de la vie économique et à tous les niveaux de décision, nous avons créé le Laboratoire de l’Égalité en 2010.

« Nous », c’est-à-dire un groupe de femmes et d’hommes de différentes sensibilités politiques, exerçant des responsabilités dans la vie économique, sociale, universitaire, associative. Tous impliqués dans de multiples réseaux agissant concrètement en faveur d’un meilleur partage des responsabilités citoyennes, économiques et familiales entre les femmes et les hommes.

L’expertise et l’influence des membres fondateurs et du comité d’orientation, ainsi que des réseaux publics et privés dont ils sont parties prenantes (entreprises, associations, centres de recherches, médias), constituent un des atouts de l’association.

En quelques mois, le Laboratoire de l’Égalité a déjà prouvé qu’il était une force de rassemblement, d’interpellation des décideurs publics et privés et de sensibilisation de l’opinion publique, capable d’émettre des propositions objectives et étayées sur les questions qui déterminent une vraie mixité dans l’univers professionnel et son articulation avec la vie privée (retraites des femmes, rythmes scolaires, congé parental).

Qui sont les membres ?

Des personnalités actives dans la promotion de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, au sein d’associations, d’entreprises, de syndicats, de centres de recherches, de blogs…

Plus de 600 personnes soutiennent déjà  le Laboratoire de l’Egalité.

Découvrez les membres de notre réseau sur notre nouveau site internet (en construction).

Quels sont nos objectifs ?

Pour faire avancer l’égalité, nous nous donnons trois objectifs prioritaires :

1. Rassembler  les acteurs de l’égalité professionnelle pour parler ensemble et d’une seule voix

2. Interpeller les décideurs économiques et politiques

3. Sensibiliser l’opinion publique

Pour connaître nos actions et nos projets, voir Nos actions.

Qui sont les fondateurs / fondatrices ?

Présidente : Cécile Daumas, journaliste

Cécile Daumas est journaliste à  Libération depuis 1994.
Diplômée du Centre de formation des journalistes (CFJ) , elle a dirigé le Cahier emploi de Libération de 2002 à 2005. Spécialiste des questions de genre, elle a écrit en 2007  Qui a peur du deuxième sexe ? (Hachette Littératures).
Elle est aujourd’hui responsable des pages Idées de Libération Next, le mensuel du quotidien.

Pascal Bernard, vice-président de l’Association nationale des directeurs de ressources humaines (Andrh)

Pascal Bernard est actuellement directeur des ressources humaines et des Affaires générales de l’ARS Ile-de-France, après avoir été DRH et directeur du management de la qualité de EAU DE PARIS, l’une des premières entreprises en France  ayant obtenu le label Egalité femmes hommes délivré par l’Etat. En tant que vice-président national de l’ANDRH, il est chargé du développement de l’égalité femmes hommes, de la diversité et de la prévention des discriminations. Il a piloté pour le compte de l’Etat la conception et la mise en œuvre du label Diversité délivré aux entreprises et organismes publics, après audit d’un organisme certificateur indépendant. Il anime notamment la Commission nationale ANDRH  Egalité femmes hommes et diversité, chargée de promouvoir et déployer ces thèmes tant auprès de l’Etat que des entreprises. Aux côtés de DRH et d’experts, la commission regroupe également des syndicalistes, des représentants de l’Etat et des collectivités et des associations.

Armelle Carminati, présidente du réseau Accent sur elles

Armelle Carminati-Rabasse est Human Capital & Diversity Managing Director, Accenture Monde et Vice-Présidente Engagement & Diversité, Accenture France.
Diplômée de l’Ecole Centrale de Lyon et d’un Master of Engineering à Cornell (US), Armelle Carminati rejoint Accenture en 1986. Après avoir été Directrice Générale Grande Distribution Europe, elle est nommée en 2006 Human Capital & Diversity Managing Director au niveau mondial. Depuis 2005, elle siège au Comité Directeur d’Accenture France, en tant que Vice-Présidente “Engagement et Diversité”, tout en dirigeant depuis 10 ans le programme Accent sur Elles et présidant la Fondation Accenture France. Depuis fin 2009, elle a aussi pris la direction du domaine Conseil en Organisation et Gestion des Talents pour Accenture en France et Benelux.

Caroline De Haas, animatrice d’Osez le féminisme

Caroline De Haas est une des fondatrices de l’association Osez le féminisme. Diplômée d’histoire à Nanterre, elle a été secrétaire générale de l’UNEF de 2006 à 2009. Cadre chargée de développement dans une entreprise du tourisme social, elle s’implique dans plusieurs projets en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes et anime des réunions publiques, des débats, des formations sur le féminisme.

Corinne Hirsch, déléguée générale de la Fondation des Femmes pour la Méditerranée.

Corinne Hirsch est déléguée générale de la Fondation des Femmes pour la Méditerranée. Elle a développé sa première carrière en entreprise pendant 13 ans chez Yoplait, où elle a été la première femme à diriger une zone du grand international : l’Asie-Pacifique. Elle a ensuite été Directrice de clientèle chez LH2-Louis Harris (études de marché). Parallèlement, elle s’est toujours impliquée dans les associations et les réseaux féminins, notamment European Professional Women Network depuis 2002, où elle a participé à de nombreux projets d’animation du réseau. Elle a coordonné le Baromètre de confiance des femmes cadres, étude menée auprès 23 000 femmes à travers 43 réseaux, intégrée dans le rapport de Brigitte Grésy sur l’égalité professionnelle entre les femmes et hommes.

Photo © S Rynski

Dominique Méda, sociologue

Dominique Méda est Inspectrice Générale des Affaires Sociales et Directrice de recherches au Centre d’études de l’emploi.
Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et de l’Ecole Nationale d’Administration, agrégée de philosophie, elle rejoint l’Inspection Générale des Affaires Sociales en 1989, à sa sortie de l’ENA. Elle sera ensuite responsable de la Mission Animation de la Recherche à la Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques (DARES) au Ministère du Travail.
Elle a publié  de nombreux ouvrages parmi lesquels : Le Temps des femmes. Pour un nouveau partage des rôles (Champs-Flammarion, 2002, rééd. 2008) ; Au-delà du PIB. Pour une nouvelle mesure de la richesse (Champs-Flammarion, 2008) ; Le Travail (Que sais-je ?, PUF, 2004) ; Le Deuxième Age de l’émancipation (avec Hélène Périvier, La République des idées, Le Seuil, 2007) ; Travail. La révolution nécessaire (Les Editions de l’Aube, 2010).

Sabine Salmon, présidente de l’association Femmes solidaires

Sabine Salmon est directrice de publication  de Clara Magazine, diffusé sur abonnement et dans les réseaux institutionnels, associatifs et spécialisés ; elle est aussi Vice-Présidente de la CLEF depuis avril 2008.
Après une formation scientifique supérieure (mathématiques), elle a très vite intégré  une fonction de coordination de projets socio-éducatifs au sein d’une collectivité

Elle a ensuite étendu son engagement dans la structure nationale de Femmes Solidaires, tête de réseau coordonnant l’activité de plus de 190 structures locales, dont elle est la présidente nationale depuis 2001.

Olga Trostiansky, présidente de la Coordination française pour le lobby européen des femmes (Clef)

© Christelle VergnaultOlga Trostiansky est Présidente de la Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF) depuis 2008. En 2004, elle a été  également présidente de l’Assemblée des Femmes Paris Ile-de-France, association dont elle est adhérente depuis 1995.
De 1983 à 2002, elle a été consultante et chef de projet dans différentes sociétés françaises. Elle est élue à  Paris depuis 1995.

Photo © Christelle Vergnault

Les autres membres du conseil d’administration

Laurent Depond, vice-président Diversité du groupe France Télécom-Orange.

François Fatoux, délégué général de l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (ORSE).

Catherine Tripon, porte-parole de L’Autre Cercle, membre du comité consultatif de la HALDE.

Les membres du comité d’orientation

Abdel Aïssou, directeur général délégué du groupe Randstad France

Jérôme Ballarin, président de l’Observatoire de la parentalité en entreprise

Christian Baudelot, sociologue

Marie-Line Brugidou, syndicaliste

Pascal Charvet, directeur de l’ONISEP

Mercedes Erra, présidente de BETC Euro RSCG

Jeanne Fagnani, sociologue

Eric Fassin, sociologue

Geneviève Fraisse, philosophe et historienne

Sylviane Giampino, psychanalyste et psychologue

Sihem Habchi, présidente de Ni putes ni soumises

Françoise Héritier, anthropologue

Maryse Huet, économiste, vice-présidente d’Arborus

Laurence Laigo, syndicaliste

Marie-Thérèse Lanquetin, juriste

Jacqueline Laufer, sociologue

Margaret Maruani, sociologue

Françoise Milewski, économiste

Michel Miné, juriste

Janine Mossuz-Lavau, politologue

Béatrice Ouin, CFDT, membre du Conseil économique et social européen

Rachel Silvera, économiste

Mariette Sineau, politologue

Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste

Catherine Vidal, neurobiologiste

Equipe permanente

Hélène Kloeckner, chargée de développement

helene.kloeckner@laboratoiredelegalite.org

07 86 80 22 87

 

Yasmine Oudjebour, attachée de presse

yasmine.oudjebour@laboratoiredelegalite.org

06 50 64 07 82

 

 


Publicités
%d blogueurs aiment cette page :